L'hippologie.


L'Hippologie est l'étude du cheval dans sa globalité. Elle comprend l'organisation et l'anatomie du cheval ainsi que son comportement et son entretien.


2/ Anatomie.


Le squelette du cheval.

 

(clique sur image pour vue)
Le squelette du cheval représente 8% du poids du cheval il se compose de 205 os (34 os dans la boîte crânienne, 54 os dans la colonne vertebrale, 7 vertèbres cervicales, 18 vertèbres thoraciques, 18 paires de côtes, 6 vertèbres lombaires, 5 vertèbres sacrales et la queue est composée de 15 à 18 vertèbres caudales).
Le squelette du cheval est tenu est place grâce à un système de ligaments et de tendons (les os sont reliés entre eux grâce aux ligaments. Les tendons transmettent les informations entre les os et les muscles).
Les articulations du cheval sont constitués de membranes synoviales qui sert de lubrifiant naturel indispensable au bon fonctionnement des articulations.
La croissance du squelette du cheval :
Le squelette du cheval grandi jusqu'aux environs de l'âge de 5ans. Cela peux différer en fonction des races et des individus.

Les muscles du cheval.




Les muscles du cheval représentent la moitié de son poids. Le cheval dispose de 469 muscles. Se sont des ensembles de fibres attachés aux os directement ou pas des tendons. Ils agisent par extension ou par contraction.
 
On compte 2 catégories de muscles :

Les muscles striés ou muscles rouges : Ils assurent la locomotion du cheval. Ils fonctionnent par contraction volontaire.

Les muscles lisses ou muscles blancs : Ils assurent le fonctionnement interne du cheval. Ils fonctionnent par contraction involontaire.


Les muscles jouent des rôles sur la locomotion du cheval.
Ils sont au nombre de 5 :
Les muscles extenseurs ou releveurs : Ce sont ceux qui assurent un axe articulaire.

Les muscles fléchisseurs ou abaisseurs : Ce sont qui assurent la fermeture d'un axe articulaire.

Les muscles rotateurs : Ce sont ceux qui permettent le pivot de l'articulation sous forme de déplacements circulaires.

Les muscles abducteurs : Ce sont ceux qui permettent l'écartement de l'articulation.

Les muscles adducteurs : Ce sont ceux qui permettent le rapprochement de l'articulation



La dentition du cheval.




La dentition du cheval se compose de 40 à 44 dents pour les mâles et de 36 dents pour les femelles :
4 pinces,

4 mitoyennes,

4 coins,

6 incisives,

4 crochets chez les mâles,

6 prémolaires,

6 molaires,

L'espace entre les dents de devant et les molaires se nomme la barre et sert à accueillir le mors du filet.
Une jument possèdant des crochets est appelé Bréhaigne.
Le cheval acquière sa dentition adulte vers l'âge de 6 ans.
La dent du cheval a la particularité d'être en croissance permanente.
Les dents s'usent à l'état naturel par la mastication.



Le système respiratoire du cheval



Le poumon du cheval a une capacité de 10 à 12 litres.

Le cheval utilise uniquement ses naseaux pour respirer, jamais sa bouche.

 On mesure la fréquence respiratoire grâce aux mouvements des flancs et ou des ailes du nez.

La fréquence respiratoire chez le cheval est de :

10 à 15 cycles par minute au repos,

18 cycles au pas,

52 cycles après une petite séance de trot,

70 cycles après cinq minutes de galop (Lors du galop, le cheval inspire et expire lors des battues).

Le système respiratoire du cheval comprends :
Le nez et les ailes du nez

Le pharynx

Le larynx

La trachée



Le système digestif du cheval



Le cheval se classe parmi les herbivores de type monogastrique (un seul estomac).
Le système digestif du cheval se compose :

                   

> de la bouche : dents (formation du bol alimentaire), langue, pharynx, glandes salivaires.


> de l'oesophage : partie reliant le pharynx à l'estomac. Il mesure environ 1,5m.


> de l'estomac : Partie de l'anatomie digestive du cheval d'un volume de 15 à 18 litres. Lors de la digestion l'estomac se remplit jusqu'aux deux tiers (10 à 12 litres). Il est alors conseillé de fractionner les repas du cheval en minimum trois prises. Le haut de l'estomac est fermé par le cardia qui empêche le cheval de vomir. Le bas de l'estomac se nomme pylore.


> du foie : Le cheval n'as pas de vésiculaire biliaire, il sécrète donc au besoin la bile.

 

> du pancréas : Il fabrique 4 litres par jour de suc pancréatique. Il assure la digestion des graisses, des protéines et des sucres.  Le pancréas est le lieu de fabrication des hormones insuline et glucagon qui assurent la glycémie (régulation du taux de sucre).

 

> de l'intestin grêle : Partie anatomique de 22m de long. C'est ici que les aliments se transforment en chyle (action du suc pancréatique, de la bile et des sucs intestinaux sur le bol alimentaire). Il est important de ne pas soumettre le cheval a un effort important pendant la digestion.

 

> du caecum : Lieu de fermentation microbienne des aliments. Il mesure 1,20m et a une capacité de 30 à 40 litres.

 

> du gros intestin ou côlon flottant : Partie anatomique de 6 à 8m et d'une capacité de 96 litres. C'est une partie fragile responsable de la maladie dite colique. Les aliments y passent entre 18 à 24h durant lesquels ils sont déshydratés puis expulsés sous forme de crottins.



Le système nerveux du cheval.




Le système nerveux du cheval se divise en deux parties : le système nerveux central et le système nerveux périphérique.

Le système nerveux central :
Il se compose des hémisphères cérébraux, de la moelle épinière et du cervelet.
Le cerveau est appelé aussi encéphale. Il se trouve dans la boîte crânienne. Son rôle sont les mouvements dits réflexes.
Son poids est d'environ 500g.
Le rôle du cervelet est la coordination des mouvements et la gestion de l'équilibre.  

Le système nerveux périphérique :
Ce sont les principaux nerfs qui sont soit reliés directement au cerveau ou à la moelle épinière.

Il est composé  :

Des nerfs sensitifs, qui transmettent les impressions reçues

Des nerfs moteurs, qui transmettent l'ordre d'agir aux muscles

Des nerfs mixtes, qui se comportent à la fois comme des nerfs sensitifs et des nerfs moteurs



Écrire commentaire

Commentaires : 0